Zone 51 – Un physicien et ancien collégue de Bob Lazar tente de le crédibiliser ?


Un dénommé Bob Lazar a prétendu avoir travaillé en 1989 sur la base appelée "Zone S-4" à Papoose Lake, à quelques minutes de Groom Lake, de décembre 1988 à 89.
 
John Lear avait présenté Lazar à George Knapp, producteur sur KLAS TV, la chaîne de CBS qui émet à Las Vegas et dans le Nevada.
 
Sa mission aurait été de tenter de comprendre des systèmes d'énergies et de propulsions d'engins extraterrestres et aurait aussi pris connaissance de rapports évoquant la présence d'extraterrestres, sans en avoir jamais vu lui-même.
 
Il avait déclaré que le gouvernement américain conduisait un programme d'examen de soucoupes volantes en tentant d'adapter la technologie extraterrestre à ses propres fins et qu’ils effectuer des essais dans le désert avec des humains à l'intérieur. C’est ainsi qu’il attira l’attention d’un grand nombre de médias à travers le monde et qu’il fut traqué.
 
Malgré un grand nombre de révélations hors du commun faites par Bon Lazar, aucune preuve concrète ne corroborait ses affirmations jusqu’ici.
 
Dans une récente interview, un physicien, ayant travaillé dans le laboratoire national de Los Alamos,  affirme avoir rencontré Lazar dans ce même lieu, attestant l’avoir vu occupé le poste de physicien.

Que s’est-il passé autour de la Zone 51 depuis l’épisode 4 de la saison 6 de X-Files en 1998 ?

On se souvient que dans la célèbre série TV, Mulder et Scully se rendaient sur les lieux de la « Zone 51 », avant d’être interceptés par des militaires, les sommant de rebrousser chemin. C'est alors que se produisit un échange de corps entre Fox Mulder et de Morris Fletcher, militaire...
 
Ce lieu continue d’alimenter de nombreux fantasme et théories du complot bien qu’un fond de vérité subsiste… De nombreux spécialistes sur la question des ovnis sont persuadés que le gouvernement américain a pratiqué ce que l’on appelle la rétro-ingénierie.
 
Cela consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement interne ou la méthode de fabrication. Cette technique aurait pu être appliquée suite à d’éventuels crashs d’ovnis sur terre.
 
L’objectif serait d’en tirer des technologies dont nous profitons peut être déjà actuellement : fibre optique, circuit intégré,…. Aucun brevet de découverte n’a été déposé concernant ces inventions par exemple.

La CIA reconnaît l'existence de la Zone 51

Par rapport à la Zone 51 dont le gouvernement américain a longtemps nié l’existence, sachez que le 15 aout 2013, la CIA a déclassifié un document à propos de son avion-espion U-2, et dans lequel figurent plusieurs références au lieu où l'avion a effectué ses premiers essais, en l'occurrence la Zone 51.
 
Ces documents ont été publiés en réponse à la demande de Jeffrey T. Richelson, de l'association Archive de la sécurité nationale, au nom du Freedom of Information Act, la loi pour la liberté d'information. Comme le souligne CNN, le secret de la base n'était pas très bien gardé. Une simple recherche sur Google Maps permet de la localiser.

Rappelons d’autre part que durant nuit du 12 mars 2015, le président Obama est apparu comme invité dans l’émission "Jimmy Kimmel Live" et comme il l'avait fait avec le président Clinton, Kimmel a demandé à Obama s’il avait des infos sur les ovnis et la Zone 51.
 
Kimmel a abordé le sujet de la même manière qu’avec Clinton. Il a dit au président qu’à sa place, la première chose qu'il ferait immédiatement serait de se pencher sur ce que le gouvernement sait à propos de la zone 51 et les ovnis. Et Obama lui a répondu, humoristiquement, que c’était pour ces raisons qu’il ne serait donc pas président.
 
Kimmel a ensuite demandé à Obama s’il avait jeté un œil sur ce qui se passait dans ce domaine.
 
Obama a répondu : « Les aliens n’auraient pas laissé cela se produire, de révéler tous leurs secrets. Ils exercent un strict contrôle sur nous »….  En savoir plus...


Et si Bob Lazar disait la vérité ?

Pour en revenir à « l’affaire Lazar », Knapp déclare : « Pour moi, la question clé est de savoir si oui ou non Lazar a vraiment occupé le poste qu’il prétend au laboratoire de Los Alamos. A savoir s’il a occupé un poste de scientifique ou technique, et s’il possédait certaines habilitations de sécurité… »
 
Knapp explique que son enquête lui a confirmé le fait que Lazar avait bien réalisé le travail qu’il évoquait à Los Alamos.
 
Knapp est certain que Lazar a travaillé comme chercheur à Los Alamos.
 
Cependant, en utilisant des techniques de recherches novatrices, un enquêteur du nom de Jeremy Corbell a réussi à trouver un témoin.
 
Il est entré en contact avec l'homme, qui l’a finalement mis en relation avec son voisin qui se révéla être un physicien dont on peut confirmer qu’il a bien travaillé à Los Alamos.
 
Son nom est Robert Krangle et il serait être prêt à attester publiquement du fait qu’il a bien côtoyer professionnellement Lazar au laboratoire de Los Alamos.

Jeremy Corbell (à gauche) débat avec Stanton Friedman au Congrès international UFO de 2015.
(Crédit: Carlo Petrick)

L’enquêteur a partagé quelques extraits sonores de son entrevue avec Krangle qui serait diplômé du MIT en 1973, dans le domaine de la physique des semi-conducteurs.
 
Il aurait également travaillé au sein d’autres installations sensibles, dans le domaine des hautes technologies, à Chine lac, sur la base aérienne de Kirtland, à Los Alamos, Sandia, ainsi qu’au sein des installations de stockage d'armes de Manzano.

Krangle explique ne pas savoir pourquoi les employeurs de Lazar étaient tant en colère contre lui bien qu’il admette le fait que les missions réalisés dans ces lieux sensibles devaient être tenues secrètes sous peine de s’attirer les foudres de l’administration.
 
Krangle ne serait plus sous contrat et donc libre de s’exprimer comme il le souhaite.
 
Attendons donc de voir…


Un prochain article vous proposera une thése inédite au sujet des supposés liens entre le complexe militaro-industriel et la Zone 51.