Un ancien astronaute évoque "la venue des Aliens pour stopper une guerre nucléaire"


Le sixième homme à marcher sur la surface de la lune a réalisé une surprenante déclaration au sujet des Aliens. Selon lui, ils seraient venus sur Terre dans le but de stopper une guerre nucléaire entre l'Amérique et la Russie.
 
Edgar Mitchell, vétéran de la mission "Apollo 14" en 1971, déclare au "Mirror Online" que des militaires de hauts rangs ont repéré des ovnis au cours des essais militaires.
 
L'astronaute est catégorique concernant sa croyance aux extraterrestres depuis qu'il a atterri sur la surface de la lune, devenant l'une des figures les plus en vue dans la communauté ufologique.
 
Il raconte que des militaires ont observé d’étranges objets volants au-dessus des bases de missiles, notamment à White Sands, lieu où la première bombe nucléaire a explosé en 1945.


« Vous ne connaissez pas la région du Nouveau-Mexique comme moi », a-t-il déclaré lors d’une interview avec Mirror Online.
 
« White Sands était un terrain d'essai pour les armes atomiques, qui semblait véritablement intéresser les Aliens ».
 
« Ils voulaient tout savoir sur nos capacités militaires. »
 
« Ma propre expérience m’incite à penser que les extraterrestres ont tenté de nous empêcher d’entreprendre une guerre et nous aider à engager un processus de paix sur terre ».


Mitchell affirme : « J'ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé sur ces silos pendant la Guerre froide, »
 
« On m'a dit que les ovnis avaient périodiquement été observés et même désactivés des missiles ».
 
« D'autres officiers de bases situés sur la côte du Pacifique m'ont dit que des tests de missiles ont fréquemment échoué du fait qu’ils avaient été abattus par des vaisseaux spatiaux extraterrestres. »


Le Mirror a interrogé Nick Pope, ancien officiel du bureau des ovnis au ministère de la Défense, au sujet des allégations de Mitchell.


 
« Edgar Mitchell est un homme honorable et sincère, que j'ai eu le privilège de rencontrer,» dit-il.
 
« Mais pour autant que je sache, la plupart des informations qu’il rapporte au sujet de ces questions ne sont pas issues de ses propres expériences, mais plutôt de ce que les autres lui racontent ».
 
« Il est clair que grâce à son parcours et notamment son CV, il a pu accéder à des membres de personnels gouvernementaux, des militaires et des employés du renseignement au plus haut niveau. Nous pouvons comprendre qu’il ne peut guère dévoiler ses sources… » 



Pope dit : « L’idée que les extraterrestres épris de paix sont ici pour avertir l’humanité de son attitude destructrice est populaire, notamment au sein du mouvement New Age. »
 
Il ajoute : « Il y a certainement eu quelques observations d’ovnis intrigantes autour des installations nucléaires et des bases militaires, plus généralement, mais une autre explication est que certaines de ces observations sont attribuables à des activités d'espionnage impliquant des avions-espions secrets ou drones. »

Les déclarations de Mitchell n’apportent rien de nouveau étant donné que la majeure partie des ufologues est convainque des différentes déclarations réalisées par d'anciens officiels de l'armée américaine au sujet des survols d'installations sensibles par des ovnis.



Un symposium s'est ouvert du 29 avril au 3 mai 2013 à Washington à l'initiative de "Citizen Hearing on Disclosure", réunissant 40 personnalités afin de mettre un maximum de pression sur les élus du Congrès et le gouvernement américain.
 
Les chercheurs, militants et témoins du monde entier ont été réunis dans le cadre de la présentation de témoignages devant six anciens membres du Congrès des États-Unis. Ils ont tenté de mettre en évidence des « événements et preuves indiquant une présence extraterrestre, et engageant la race humaine. ».
 
L'événement et les plus de trente heures de témoignages ont été enregistrés.


Une excellente émission s'est récemment produite sur la radio RTL, évoquant ce sujet très sensible.


Ovnis-Direct
Powered by Conduit Mobile



Autre Interview : Ovni Et Nucléaire - Curseur Vidéo à: 32':00