Mécanisme d’une Rumeur d’ovni abattu par les Russes et Iraniens


Une rumeur est en train de circuler sur le fait que les Russes et les Iraniens auraient secrètement abattu un ovni au-dessus de l'Iran le 31 juillet 2015.
 
Des rumeurs complètement infondées inondent le web
 
L'information est contenue dans un rapport divulgué prétendument par le ministère russe de la Défense (MoD).
 
Le rapport révèle que des membres des Forces russes de défense aérospatiale (VKO) et des forces spéciales (22 Spetsnaz) ont été dépêchés en Iran pour collaborer avec leurs homologues iraniens au sujet d’une interception d’un ovni et concernant la récupération de «débris massive», le 31 juillet.
 
The Inquistr a rapporté le 7 août 2015 un impact de météorites qui aurait eu lieu en Iran le 31 juillet 2015.

Suite à ces spéculations, des blogs de théoriciens du complot ont mis en évidence un rapport évoquant un impact causé par des destructions "d'une ampleur inimaginable. (nous manquons de témoignages civiles à ce sujet)
 
Les rapports ont également prétendu que la NASA et d'autres agences gouvernementales mondiales étaient informées de l'incident.


Comment fabrique-t-on des récits farfelus, alimentés par des spéculations ?
 
Selon les derniers rapports de la blogosphère, l'impact d’un météorite aurait "dévasté" la partie nord de l'Iran et déclenché un séisme de 5,2 de magnitude. Il s’agirait du résultat d'une interception d'un ovni.
 
Le Major général Qasem Soleimani, commandant de l'armée iranienne des Gardiens de la révolution islamique (IRGC), se serait rendu à Moscou le 24 juillet pour coordonner les opérations avec les Russes.
 
Les deux parties auraient convenu d'un plan coordonné pour intercepter l’ovni et l’abattre au-dessus de l’Iran, avec l’aide logistique des satellites « Kosmos 2491 et 2504 », le 31 juillet.
 
Les fragments qui sont tombés dans les régions du nord de l'Iran Eshtehard, Kerman, et Bandar-e Mahshah, ont été rapportés dans les médias traditionnels comme étant des fragments d'une météorite.

Des rapports tellement précis au point de ne plus être crédibles
 
Suite à l'interception réussie de l’ovni, le Conseil de sécurité de Russie aurait tenu une réunion. Le président Vladimir Poutine aurait ordonné au VKO de se déployer en Iran pour récupérer les fragments de l'ovni.
 
Les Russes auraient dépêché deux cargos - le Volgodonsk et Makhachkala – en Iran pour transporter les débris. Les navires seraient actuellement amarrés au port de Anzali en Iran.
 
Nous vous épargnons le reste des supputations…


" Tout l'art de la désinformation consiste à rendre le vrai faux et le faux vrai, de manière à susciter un état de confusion, provoquer des amalgames de manière à porte le discrédit sur certains éléments véridiques. "
 
Et si un crash d’ovni s’était réellement produit au point que les désinformateurs gouvernementaux se sont pressés d’inventer des récits dans le but de camoufler la réalité des faits ?
 
Et si nous nous trouvions, grâce à cette histoire, au cœur d’un cas de désinformation amplifiante ?
 
Cette pratique présente le phénomène comme plus présent, plus affirmé, plus menaçant ou plus prometteur, qu'il ne l'est en réalité. Elle offre ou impose des visions d'ensemble facilement assimilables qui, d'une manière générale, font appel aux sentiments, à l'ignorance, au besoin de détenir des vérités et de pouvoir afficher des convictions fortes. Ce type de désinformation vise les "braves gens" avec des connaissances modestes et l'esprit critique incertain. Elle permet d'agir à grande échelle et ne trompe en fin de compte qu'une clientèle assoiffée de sensationnel et de croyances irrationnelles que la réalité des choses intéresse peu.


C’est à l’aide de ce processus précis que des rumeurs, au départ complètement infondées, traversent le temps et se fortifient en prenant une envergure considérable au point de rentrer dans l’histoire… Le seul effet est de décrédibiliser l'ufologie ainsi que tous les autres cas sérieux qui se sont réellement produits ! Prenez donc garde !

"Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires." Carl Sagan

Pour accrédité un cas tel que celui de Rendlesham, intervenu à l'occasion de deux nuits distinctes après Noël de l'année 1980, une avalanche de preuves concrètes a été fourni au point que l’affaire demeure quasiment sans faille :

Pourquoi donc évoquer ce cas ?

Si nous "dénonçons" cette affaire, qui semble monté de toute pièce (encore une fois), c'est pour tout simplement éviter que certains ne tombent dans le piège de la désinformation dont les autorités russes et iraniennes sont tout aussi passées maitre dans cet art que les américains...



Qui est cette mystèrieuse Sveta ?